Prix Carmignac du photojournalisme

La Courtade-LLionel Barbe
La Courtade-LLionel Barbe
Prix

En 2009, face à une crise des médias et du photojournalisme sans précédent, Édouard Carmignac a souhaité créer le Prix Carmignac du photojournalisme afin de soutenir les photographes sur le terrain.

Mission

Dirigé par Emeric Glayse, le Prix Carmignac du photojournalisme soutient, chaque année, la production d’un reportage photographique et journalistique d’investigation sur les violations des droits humains dans le monde et les enjeux environnementaux et géostratégiques qui y sont liés.

Fonctionnement

Sélectionné par un jury international, le lauréat reçoit 50.000 € lui permettant de réaliser un reportage de fond sur le terrain avec le soutien de la Fondation Carmignac qui finance ensuite, à son retour, une exposition itinérante et l’édition d’un livre monographique.

En 2015, le Prix Carmignac du photojournalisme s’est transformé en véritable « salle de rédaction ». Cette évolution majeure a permis à Narciso Contreras, 7ème lauréat, de revenir avec les toutes premières preuves d’esclavage de migrants en Libye – reportage révélé dans Paris Match et le Time en octobre 2016. En développant, édition après édition, une logique de partenariat actif avec de grands musées européens – Saatchi Gallery à Londres, Palazzo Reale à Milan, Fotografie Forum Francfort, Cité des sciences et de l’industrie à Paris, … – l’exposition du Prix attire, depuis 2017, plus de 500 000 visiteurs.